Union des Comores

Unité - Solidarité - Développement

Gouvernement.km

Portail officiel du gouvernement de l'Union des Comores

Fin de formation pour les agents de la sécurité civile comorienne


image centre

La formation du personnel de la sécurité civile a pris fin hier jeudi 14 septembre à l’Ecole Nationale des Forces de l’Armée et de la Gendarmerie (ENFAG). Durant cinq semaines, 200 techniciens de la sécurité civile ont été formés sur les techniques de secours, de lutte contre les incendies et feux de brousse, d’évaluation des risques en situation d’urgence, de gestion des risques et catastrophes, mais aussi, de gestion des moyens de secours.

La formation a pris fin ce matin après un mois de stage à l’Ecole Nationale des Forces Armée et de la Gendarmerie (ENFAG). Cette formation s’inscrit en droite ligne avec le programme de réforme du secteur de la sécurité civile voulu dans le pays par le président de l’Union des Comores. Durant cinq semaines, 200 techniciens de la sécurité civile ont été formés sur les techniques de secours, de lutte contre les incendies et feux de brousse, d’évaluation des risques en situation d’urgence, de gestion des risques et catastrophes, mais aussi, de gestion des moyens de secours.

Le ministre de l’intérieur a salué l’ensemble de l’équipe pédagogique qui a assuré l'encadrement et la  formation et à tous ceux qui ont rendu possible cette formation au premier rang, le Programme des Nations Unies pour le Développement aux Comores et l’AND.

Le ministre a rappelé aux stagiaires récipiendaires qu’ils sont  actuellement suffisamment outillés pour l’accomplissement de leurs missions et que le gouvernement  attend d’eux qu’ils appliquent ce qu’ils ont appris dans le professionnalisme, le respect de la dignité humaine, la protection des institutions de l’Etat, de la population et de leurs biens. Il a aussi rappelé que l’uniforme que portent les éléments de la sécurité civile est pour tous les comoriens le signe de ce lien très particulier, de ce lien indéfectible qui les attache à eux et qu’ils doivent être rassurés qu’en toutes circonstances ils peuvent compter sur eux.

Cette formation a vu la présence d’experts venus du Sénégal et de la France dans le cadre d’un partenariat institutionnel conclu entre la Direction Générale de la Sécurité Civile (DGSC) et l’Agence Nationale en charge de la gestion des crises et des catastrophes du Sénégal. Ils sont là pour accompagner les Comores dans la mise en place  d’une base de données cartographique de référence nationale fiable et à la disposition de tous pour un meilleur rendement.

Dans ce même cadre, le gouvernement comorien a inscrit dans la loi des finances des lignes budgétaires relatives à l’acquisition des équipements, la construction et la réhabilitation des infrastructures de la sécurité civile d’un côté et de la mise en place d’un fond d’urgence de l’autre côté.