Union des Comores

Unité - Solidarité - Développement

Gouvernement.km

Portail officiel du gouvernement de l'Union des Comores

Clôture de la 21e session du Comité Intergouvernemental des Experts


image centre

La 21e session du comité intergouvernemental d’experts de l’UNECA, organisée du 7 au 9 novembre à Moroni a fermé ses portes hier. Dans une dernière séance consacrée aux Comores, il a été montré que le tourisme et le secteur de l’énergie constituent deux secteurs porteurs qui peuvent permettre l’accélération de la croissance aux Comores afin de réaliser la vision vers l’émergence portée par la stratégie de développement du gouvernement comorien.

La 21ème session du comité intergouvernemental des experts de l’UNECA sur  « la Croissance et Transformation en Afrique de l’Est : accélérateurs et freins » a pris fin hier jeudi. La dernière session a été consacrée sur le cas des Comores. Elle a permis de présenter les principales évolutions macro-économique et sociale du pays.

Une présentation du profil des Comores réalisé par l’UNECA a donné lieu à des échanges riches entre les participants. L’objectif était d’identifier les freins et les accélérateurs de la croissance sur le cas comorien. Il a été  souligné la nécessité d’améliorer l’offre touristique aux Comores afin de tirer parti du potentiel exceptionnel du pays.

L’autre secteur s’agit du secteur énergétique qui est un autre levier devant permettre l’accélération de la croissance aux Comores.

L’UNECA a présenté son expérience en matière de soutien à la planification énergétique pour les pays de l’Afrique de l’Est. Quant au PNUD, il a présenté l’initiative de développement de la géothermie et la directrice générale des énergies renouvelables des Comores a réitéré  la volonté du gouvernement de se tourner vers un mix énergétique plus durable.

Ce fut aussi l’occasion pour le commissariat général au plan de présenter les contexte de révision de la stratégie de croissance accélérée et de développement durable pour mieux l’aligner avec les objectifs de développement durable et la vision vers l’émergence à l’horizon 2030.  

A l’issu de ces trois jours d’échanges, un communiqué final avec des recommandations a été élaboré.

Dans son discours de clôture, le  Ministre de l'intérieur au nom du Vice-président en charge de l’économie s’est réjoui que cette réunion ait permis de présenter les potentialités de l’Afrique de l’Est ainsi que les opportunités qui s’y rapportent, échanger sur les différentes perspectives et contraintes en amont comme en aval de chaque secteur retenu et de tracer des pistes d’actions pertinentes et recommandées afin de donner à la région le rôle substantiel d’être le futur grenier du continent africain.