Union des Comores

Unité - Solidarité - Développement

Gouvernement.km

Portail officiel du gouvernement de l'Union des Comores

Célébration de la journée mondiale de la santé: la ministre fait le point avec la presse


image centre

La Ministre de la Santé a convié la presse le 4 avril dernier pour annoncer la célébration de la journée mondiale de la santé le samedi 07 Avril prochain sous le thème : « Engagez-vous pour la couverture santé universelle ». A cette même occasion, l’Organisation Mondiale de la Santé fêtera également son 70eme anniversaire depuis l’entrée en vigueur de sa constitution le 07 Avril 1948.

La célébration de la Journée Mondiale de la Santé constitue une belle opportunité pour L’OMS de lancer un appel aux dirigeants mondiaux  de prendre des mesures concrètes pour l’amélioration de la santé pour tous. Cela signifie de veiller à ce que des services de santé essentiels et de qualité soient accessible pour tout le monde et partout où ils sont.

En tant qu’Etat membre, l’Union des Comores mettra résolument, tout au long de l’année 2018, l’accent sur la Couverture Sanitaire Universelle (CSU) qui est d’ailleurs une priorité nationale en organisant une série d’événements, à commencer par la Journée mondiale de la santé le 7 avril, qui sera l’occasion d’ouvrir un dialogue au niveau national et local sur la façon de parvenir à la santé pour tous.

Pour l’Union des Comores, il s’agit d’une priorité du Gouvernement portée par le Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Azali ASSOUMANI, avec la Mise en place prochaine de l’Assurance Maladie Généralisée (AMG) dont le but est de faire en sorte  que tout le monde, partout dans le pays, ait accès à des services de santé essentiels de qualité quelque soit ses moyens financiers.

Ces dernières décennies, la CSU s’est affirmée comme une stratégie de premier plan pour avancer vers d’autres objectifs liés à la santé et à des objectifs de développement plus larges. L’accès aux soins de santé essentiels de qualité améliore la santé des gens et leur espérance de vie, et protège les populations des épidémies. Cela réduit considérablement la pauvreté et le risque de famine, crée des emplois, stimule la croissance économique et améliore l’égalité hommes-femmes.